Associer un puits canadien et un chauffe-eau thermodynamique

Associer puits canadien et CET

Le PC est un équipement qui va s’occuper de votre confort d’ambiance été comme hiver. Parmi les équipements souvent préconisés du fait des exigences de la réglementation thermique en vigueur figure le chauffe-eau thermodynamique (CET).

En effet, si les besoins de chauffage ont largement diminué avec les normes successives d’isolation thermique, de ventilation et plus généralement de conception de la construction, les besoins en eau chaude sont constants. De fait il est obligatoire d’utiliser au moins une énergie renouvelable et ce matériel en fait partie.

Qu’est-ce que c’est ?

Pour la production ECS on trouvera souvent la recommandation de CET complètement ou partiellement solaire. Même si cela peut à certains sembler inepte, le CET est considéré comme un appareil à puissance d'origine renouvelable malgré sa source de puissance électrique.

Ce générateur ECS est en fait un ballon comparable aux ballons électriques classiques mais contenant une petite pompe à chaleur air-eau. Il permet d’obtenir le même confort d’utilisation quand il est bien dimensionné qu’un cumulus classique, mais au prix d’une consommation électrique largement inférieure. Une caractéristique notable dans notre cas est que pour fournir du chaud, il produit naturellement du froid à son environnement extérieur.

Il en existe plusieurs versions :

  • Sur l’air intérieur : posé comme tout ballon classique, il échange en vrac ses calories avec l’air de la pièce dans laquelle il est installé.
  • Sur l’air extérieur : deux gaines (aller/retour) font cheminer l’air extérieur jusqu’à l’échangeur du CET. Rien n’empêcherait de relier ces gaines à celles du PC ou de la VMC en fait.
  • Splits : comme pour les climatiseurs, la PAC est installée déportée à l’extérieur de la maison. Attention aux nuisances sonores pour le voisinage s’il est proche. Il faut comme pour le PC penser à l’évacuation des condensats.

Est-ce complémentaire ?

En hiver, le ballon va générer un flux d’air froid. Cela ne nous intéresse évidemment pas du tout dans le cadre de notre habitation en période de chauffe. Il serait donc contre productif de faire transiter l’air sortant du PC dans le circuit primaire du ballon. En plein été par contre, quand le PC est utilisé pleinement pour participer au rafraîchissement de l’habitation, la question est intéressante.

En fait, pour répondre aux besoins domestiques habituels, le générateur ECS est loin de fonctionner en permanence. De plus, pour des raisons tarifaires, son fonctionnement est privilégié la nuit. Le PC est calculé pour fournir un rafraîchissement suffisant aux heures les plus exigeantes, c’est à dire en plein jour quand la température extérieure est à son maximum ainsi que les apports caloriques de l’occupation active de la maison. Il faudrait pour cela utiliser un CET de type « air extérieur » et une groupe de registres motorisés ainsi que quelques gaines complémentaires de type VMC afin de modifier à la fois le parcours du flux aéraulique propre au PC et celui du CET en fonction de la saison. La complexité du système mécanique (éventuellement motorisé de plus) laisse dubitatif sur l’adéquation réelle.

En résumé

Réglementairement, écologiquement et économiquement, dans la construction neuve comme dans l’ancien, l’installation conjointe d’un PC et d’un CET est une option tout à fait raisonnable et profitable. Par contre il est économiquement non rentable de vouloir améliorer la performance du PC grâce à la récupération des quelques frigories émises par le CET aux moments les moins intéressants. D'autres sources d’informations sont disponibles ici.

Êtes-vous éligible au puits canadien version 2 ?

Faites le test gratuitement pour le découvrir

Devenez Un Expert sur Le Puits Canadien

livre puits canadien

Apprenez l'ensemble des concepts et fondamentaux à propos du puits canadien grâce à notre livre (110 page) disponible en libre accès.

Je vous conseille de lire

Les questions fréquemment posées.
Menu