Rendement d'un puits canadien équipé d'une VMC double flux

Rendement d'un puits canadien

Jusqu'à présent, le puits canadien souffrait d'une technique un peu approximative. On voyait tous types d'associations qui ne représentaient rien d'intéressant. L'exemple le plus parlant étant l'association d'une pompe à chaleur à un puits canadien (PC)... Une absurdité

Aujourd'hui, la méthode ayant évolué, il est réellement possible de tirer parti de ce principe thermique : la géothermie. A condition qu'il soit bien conçu et mis en place, le PC permet de se passer des appareils énergivores destinés à tempérer l'ambiance intérieure de la maison.

Parce qu'il ne suffit pas d'une VMC double flux raccordée à des tuyaux enterrés pour exploiter cette méthode toute l'année, nous allons vous éclairer sur ce qui se fait de mieux.

La dernière évolution du PC

Ces améliorations portent principalement sur la ventilation et sur une association matérielle très rentable.

Tout d'abord, le système d'aspiration et de soufflerie a été amélioré. Jusqu'alors, la VMC double flux n'avait une réelle utilité seulement en hiver. Il a fallu repenser le système pour le rendre réellement efficace en été. Pour ce faire, il fallait atteindre un renouvellement d'air équivalent à 3 volumes/heure. Autrement dit, en période chaude, pour profiter d'un rafraîchissement efficace par le biais d'un PC, pour une pièce de 30 m3 par exemple, il faut un renouvellement d'au moins 90 m3 d'air.

Une ventilation dédiée à l'été offre désormais la possibilité de complètement se passer de climatisation. Ceci n'est vrai que dans le cas où le bâtiment équipé est très bien isolé.

Pour améliorer l'efficacité en période froide, une résistance permet de préchauffer l'air avant de l'envoyer dans les pièces. De plus, un système de recyclage d'une partie de l'air des pièces les plus chaudes garantit une ambiance douce et confortable, sans pour autant solliciter les radiateurs.

En termes d'association, le couplage d'un chauffe-eau thermodynamique à un PC représente un véritable intérêt. Les deux systèmes travaillent de concert pour atteindre un niveau de performance incroyable.

Là encore, ceci n'est vrai que si les meilleurs matériaux ont été correctement employés et installés.

Ses autres applications

Aux vues de ses performances, le PC présente un intérêt pour de nombreuses autres applications.

Les bâtiments destinés à recevoir du public peuvent désormais être équipés. Quelle que soit la saison, la température reste stable. Ainsi, le PC trouve sa place dans le tertiaire. Qu'il s'agisse de bureaux ou de lieux publics, il représente une option très intéressante.

Vu que le PC est pris en compte dans la RT 2012, il est certain qu'il va devenir un atout pour la RT 2018. Dès janvier 2018, les projets publics devront produire autant d'énergie qu'ils n'en consomment. Le PC va être mis en place chaque fois que ce sera possible. Dès lors que la longueur de réseau nécessaire pourra être installée, on verra apparaître un nouveau PC.

Au-delà des lieux publics, il sera également possible d'utiliser le PC pour d'autres types de construction. Ainsi, pour chauffer une serre, le PC devient une bonne option. 

L'installation d'un PC est devenue une des solutions les plus rentables. À condition de pas utiliser une simple VMC quelconque pour générer le flux d'air et à condition que la maison équipée soit très bien isolée, il est aujourd'hui possible de profiter d'une source de confort intarissable : le sol ! A quoi bon s'en priver ?

Êtes-vous éligible au nouveau puits canadien génération 2 ?

Faites le test gratuitement pour le découvrir

Devenez Un Expert sur Le Puits Canadien

livre puits canadien

Apprenez l'ensemble des concepts et fondamentaux à propos du puits canadien grâce à notre livre (110 page) disponible en libre accès.

Je vous conseille de lire

Les questions fréquemment posées.
Menu