Rendement du puits canadien à eau glycolée

Différence entre le puits canadien et sa variante à eau glycolée

Le puits canadien à eau glycolée est moins intéressant en termes de résultat. De plus, il nécessite une structure plus conséquente que le PC aéraulique. Son réseau souterrain est largement plus important et plus long. Quand il est possible de se construire un PC pas à pas, l'opération s'avère plus délicate pour le PCEG. Les travaux de plomberie nécessitent des compétences particulières.

Basé sur le principe d'exploitation de la géothermie de surface, il ne fonctionne pas de la même manière que le PC classique.

Petit zoom sur les différences entre ces deux techniques.

Le PC à eau glycolée / PC

Il fonctionne un peu à la façon d'un plancher chauffant. Cette méthode hybride se sert d'un fluide caloporteur pour réchauffer de l'air dans une batterie d'échange. De l'air en provenance de l'extérieur passe par cette dernière et est mis à température au contact du réseau caloporteur.

La technique est efficace, malheureusement le réseau nécessaire est démesurément long. Il faut compter au moins 400 m pour un dispositif assez efficace. Il n'est pas rare de devoir enterrer plusieurs centaines de mètres pour satisfaire les besoins d'une maison assez conséquente.

Certes, on s'économise la mise en place d'une borne et de ses filtres, mais il faut creuser une très grande surface de terrain pour tout installer.

Alors qu'il est possible de fabriquer son propre PC, fabriquer son propre PCEG peut s'avérer bien plus fastidieux.

Il faut être honnête et reconnaître qu'en termes de rendement, le PC tire son épingle du jeu. Il permet d'équiper une maison assez simplement et de produire assez de chaleur pour se passer de chauffage. Le PCEG est moins performant et il peut nécessiter un appui d'appoint.

Le bon choix de PC

Quitte à choisir un système parmi ces deux solutions, préférez le PC "classique". Il est plus simple et plus efficace, à condition de le réaliser correctement. Hors de question d'utiliser une gaine TPC pour réaliser le réseau souterrain, par exemple.

Il est primordial de faire les bons choix matériels. Depuis la ventilation jusqu'aux tuyaux, tout devra être conforme à ce qu'il est recommandé d'utiliser. Les tuyaux de polyéthylène devront être privilégiés, par exemple. Ils permettront au flux d'air de circuler sans pour autant se charger de particules chimiques potentiellement dangereuses pour votre santé, comme cela peut être le cas avec d'autres plastiques.

 De même, si vous souhaitez appliquer le principe du PC à une cave, sachez que les contraintes et les performances de votre installation seront différentes de la configuration classique.

Le PC aéraulique est le plus performant et le plus rentable de sa famille. L'évolution de la technique a permis de créer un dispositif très peu gourmand (à peine plus que la consommation d'une VMC), mais très efficace en termes de chauffage et de rafraîchissement. Lorsqu'on compare le PC à un tunnel de galets, par exemple, on se rend vite compte de l'aspect maîtrisé du PC. Il permet de contrôler tous les paramètres relatifs à la qualité de l'air et à ses propriétés thermiques.

Grâce à un investissement raisonnable, le PC vous permettra de profiter indéfiniment de l'énergie du sol pour profiter d'un flux d'air toujours agréable. Qu'il s'agisse de chaleur ou d'air frais, sachez que ce dispositif vous garantira confort et tranquillité pendant de nombreuses années.

4.9 / 5 - 8 votes

Êtes-vous éligible au nouveau puits canadien génération 2 ?

Faites le test gratuitement pour le découvrir

Devenez Un Expert sur Le Puits Canadien

livre puits canadien

Apprenez l'ensemble des concepts et fondamentaux à propos du puits canadien grâce à notre livre (110 page) disponible en libre accès.

Je vous conseille de lire

Les questions fréquemment posées.
Menu