Puits canadien : quelle efficacité ?

A quel point un puits canadien est efficace ?

Cette technique a pu être décriée pendant un temps, malgré tout le puits canadien connait aujourd'hui un regain d'intérêt. Les dernières avancées techniques lui confèrent désormais d'incontestables qualités. S'il est bien conçu et qu'il équipe un logement qui s'y prête, il permet de réaliser de formidables économies d'énergie.

Il faut cependant que la conception et la réalisation soient correctes. Tous les paramètres tels que la profondeur du puits, ou la longueur du réseau, devront être respectés pour bien tirer parti de cette installation.

Que faut-il savoir du PC pour s'équiper correctement ?

Ses avantages

Avant tout, il est bon de savoir d'où vient le puits canadien (PC). Il tire ses origines du bassin méditerranéen, dans l'antiquité. À l'époque, ce principe ne servait qu'à rafraîchir l'intérieur des maisons en période chaude.

Aujourd'hui, le PC tire parti de la géothermie de surface en toute saison. Il permet de se passer de chauffage et de climatisation en régulant la température de l'air. Cette régulation a lieu sous terre, dans un réseau de tuyaux enterrés, qui permettent un échange air/sol. 

C'est grâce à deux ventilations que le flux d'air est régulé. En hiver, on recycle une partie de l'air intérieur et on renouvelle l'autre partie pour maintenir une ambiance stable et confortable. En été, le renouvellement d'air est plus conséquent, plus de 3 fois supérieur qu'en période froide, ce qui permet de maintenir l'ambiance intérieure bien plus fraîche qu'à l'extérieur.

Ce dispositif permet de maintenir une qualité d'air saine et constante. Le PC assure une hygrométrie optimale en réalisant un changement régulier de l'air et en empêchant les accumulations d'humidité ou de condensation dans les pièces d'eau. Il faut néanmoins que le bâtiment qu'il équipe soit de bonne facture. Il faut que son isolation soit conforme aux attentes de la réglementation thermique en vigueur. Si l'étanchéité et les qualités thermiques de la maison sont au rendez-vous, il est alors possible de profiter au mieux du confort qu'offre le PC.

Pour une efficacité optimale

Au même titre que la ventilation, le réseau souterrain est essentiel.

La question "quelle longueur de tuyaux faut-il enterrer pour un PC ?" revient fréquemment.

La moyenne efficace constatée est de 2 à 3 x 35 m de réseau. Les tuyaux doivent reposer à 2 mètres sous terre et être espacés d'au moins 50 cm chacun. Là encore, il s'agit d'une moyenne. Le volume de la construction à équiper peut influer sur ces chiffres. Il est important de mener une étude en amont pour éviter toute déconvenue.

Le type de tuyau importe également. Ils doivent être en polyéthylène et posséder un diamètre d'au moins 200 mm. Il existe des kits dans lesquels on peut trouver ces tuyaux en polyéthylène adaptés au puits canadien

Le choix d'une matière ou d'une longueur inadaptée pourrait nuire au bon fonctionnement et potentiellement vous exposer à des dégagements toxiques.

Souvenez-vous que pour équiper votre maison, il ne suffit pas de raccorder une VMC à un réseau de tuyaux quelconques pour obtenir un système efficace. Pour posséder une installation à même de vous fournir chaleur et air frais, il faut que votre projet soit réalisé correctement. N'hésitez pas à vous rapprocher d'un professionnel, il saura vous renseigner.

Êtes-vous éligible au nouveau puits canadien génération 2 ?

Faites le test gratuitement pour le découvrir

Devenez Un Expert sur Le Puits Canadien

livre puits canadien

Apprenez l'ensemble des concepts et fondamentaux à propos du puits canadien grâce à notre livre (110 page) disponible en libre accès.

Je vous conseille de lire

Les questions fréquemment posées.
Menu